Business Model et perspectives d’évolution

  • Posted by: Olivier Flegeau

Quand vous évaluez votre futur employeur quels critères prenez vous en compte ? L’aspect stratégiques sûrement (positionnement et image de la société, taille, pérennité…), le « court terme » également (rémunération, localisation, intérêt du job, tâches au quotidien, compétences acquises…) mais comment évaluez vous le « long terme » ?

Le « long terme » est pourtant le plus important, il participe à la construction de votre carrière, il vous valorise. Le delta qui peut exister à T0 entre ce que vous allez gagner ou quel poste vous allez obtenir est dérisoire comparé au delta de rémunération et fonction auxquels vous pouvez prétendre après 10 ou 15 ans de carrière. Mais pour cela, il faut travailler son profil de carrière, faire les bons choix et investir dans les meilleures options.

« The only way to do great work is to love what you do » Steeve Jobs

En termes de choix, faire quelque chose qui nous correspond, qu’on apprécie reste la meilleure garantie de succès. Vous savez ce que vous aimez faire mais savez-vous ce qu’un employeur peut vous offrir pour vous aider à construire votre profil de carrière ?

Tout employeur sérieux affiche des perspectives de carrières séduisantes, mais qu’en est-il de la réalité ?

Avant tout, ça dépend de vous, de votre capacité à réussir à gravir les échelons et réaliser les objectifs qui vous seront donnés. Prenons l’hypothèse que vous allez réussir, vous êtes-vous alors projeté sur ces fonctions prisées et valorisées  dans ces sociétés. Correspondent-elles à vos envies d’évolution ? Répondront-elles à vos attentes ?

La réponse est dans le business model

Quoi qu’en dise le recruteur, il est relativement facile d’évaluer la nature des fonctions plébiscitées et valorisées dans une entreprise en observant son business model.

Vous ne bénéficierez pas des mêmes opportunités d’évolution chez un éditeur de logiciel, dans le service informatique d’une société classique, dans une start-up numérique ou en tant que consultant d’une ESN (Entreprise de Service Numérique).

Prenons l’exemple des ESN, quelles sont les perspectives ? Il y a 3 catégories d’ESN : les spécialistes de niches, les spécialistes de masse et les généralistes.

Les SSII généralistes ont un modèle économique basé sur la croissance, elles privilégient la quantité à la qualité, elles évitent de s’engager (part belle à la régie, aux centres de services ou régies mutualisées). C’est pour cette raison qu’elles valorisent peu les ingénieurs séniors. Elles valorisent avant tout les commerciaux : les business managers. Si vous souhaitez évoluer dans ces entreprises il vous faut aimer le commerce.

Les spécialistes de masse réalisent les projets informatiques majeurs de l’économie (grandes sociétés, grandes administrations…). Elles s’engagent (mode forfait) et sont très performantes dans la relation contractuelle et la gestion de projet. Pour évoluer dans ces sociétés vous devez privilégier la gestion de projet.

Les spécialistes de niches représentent les cabinets d’architecture ou les sociétés ou services de conseil en stratégie. Elles valorisent l’expertise, la résolution de problématiques au niveau des décideurs…  La plupart du temps, elles ne réalisent pas, ne produisent pas ce qui a été savamment conçu par des architectes malheureusement déconnectés des réalités du développement des projets (niveau de compétence et de connaissance des ressources, respect de l’application des règles…).

En conclusion, si vous souhaitez vous projeter en terme d'évolution de carrière, étudiez le business model de votre entreprise. Si ce que vous découvrez ne correspond pas à vos aspirations, il est temps de construire votre plan de carrière en sélectionnant les entreprises qui peuvent vous aider dans cette voie.

Author: Olivier Flegeau

Laisser un commentaire