Notre client est un acteur majeur du marché de l’énergie (gaz, électricité).

Il fabrique historiquement des produits de comptage installés sur les réseaux de distribution pour de longues périodes (20 ans). Ces appareils autrefois électromécaniques embarquent de plus en plus d’électronique et de logiciel. Une partie de leur code logiciel est certifié et ne doit pas pouvoir être modifié, même en cas de mise à jour local ou à distance. Ce sont des appareils très basse consommation pour ne pas impacter la facture énergétique de leurs utilisateurs.

Avec l’avènement du Smart Grid , la chaine de distribution devient communicante, permettant une meilleure gestion à distance des éléments du réseau. L’information de l’utilisation des ressources, accessible en temps réel, peut affecter le comportement des utilisateurs avec pour objectif d’optimiser la consommation énergétique pour des raisons économiques et/ou écologiques.

Les équipes techniques de notre client avaient une forte expérience de développement de logiciels embarqués en langage structuré (type C).

Elles n’avaient jamais utilisés les langages orientés objets (OO), ni les architecture orientées services (SOA).

Objectif:

Faire évoluer en 18 mois un produits isolé, robuste, certifié avec une configuration figée en un produit communiquant mais sécurisé était le challenge de notre client.

Les architectes du client avaient commencé à plancher sur l’architecture du nouveau produit sans pour autant connaitre l’état de l’art, ni maitriser les techniques nécessaires. Pire, ils étaient handicapés par leurs vieux reflexes liés à leur culture des langages structurés et étaient confrontés à des problématiques (comme la gestion de la mémoire par exemple) que les langages avancés savent gérer automatiquement (présence d’un Garbage Collector) .

Le premier enjeu de notre client était de se faire accompagner pour poser l’architecture de son nouveau produit.

Disposer d’une architecture adaptée n’est pas suffisant si vos équipes ne connaissent pas les mécanismes et n’appliquent pas correctement les règles de codage.

Le second enjeu de notre client était de faire monter en compétence ses équipes.

Si la formation des équipes était nécessaire pour faire vivre cette nouvelle ligne de produit basée sur la nouvelle architecture, il fallait du temps avant qu’elles soient opérationnelles.

Temps que notre client n’avait pas ! Sur un marché dynamique très compétitif, il était stratégique que sa société se dote rapidement des compétences lui permettant de développer en moins de 18 mois.

Le dernier enjeu de notre client était de renforcer son équipe par des ingénieurs expérimentés sur ses nouvelles technologies, en mesure de produire immédiatement et tenir les délai.

Audit

Après avoir échangé et bien compris tous les caractéristiques du métier du notre client, nous lui avons dressé un état de l’art du marché en terme d’architectures pour objets communiquant et systèmes embarqués.

Architecture

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec son équipe de développement pour concevoir l’architecture de son nouveau système.

Montée en compétence

Nous avons collaboré avec le DRH du client pour mettre en place un plan de communication et de conduite au changement à destination de ses équipes de développement.

Nous les avons scindées en 2 groupes d’ingénieurs : les forts potentiels, que nous avons du identifier et qualifier, ont été intégrés dans l’équipe projet du nouveau produit, les autres ont été affectés à la maintenance des anciens produits.

Renforcement de l’équipe opérationnelle

Afin de respecter les engagements de notre client en terme de délais, nous avons renforcé, à 100%, l’équipe opérationnelle par des profils expérimentés issus de nos équipes.

Nous avons également pris la responsabilité managériale du projet que nous avons livré en respect des attentes du client (délai, qualité).

Sans en avoir initialement la compétence, notre client a conçu et développé son nouveau produit en rupture technologique complète par rapport à sa gamme de produits historiques.

Grâce à notre support, il a pu tenir les délais que lui avaient imposé le département marketing et la société a pu ainsi se positionner avec succès sur le marché des compteurs communiquant en particulier en France à travers le projet Linky.